Recette du baume de tigre rouge naturel, sans dérivé pétrochimique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Recette du baume de tigre rouge naturel, sans dérivé pétrochimique

Message par Admin le Lun 2 Oct - 12:25



De renommée mondiale, qui n’a jamais entendu parler du baume du tigre? Onguent précieux, il sert à beaucoup d’applications et devrait se trouver dans toutes les trousses de secours familiales ! Le baume du tigre est né grâce à Aw Chu Kin, un herboriste chinois, qui soulageait les douleurs de ses patients avec un mélange de girofle, menthol et camphre.

Dans quels cas utiliser le baume du tigre ?
En règle générale, le baume du tigre « rouge » se révèle utile pour calmer les douleurs et problèmes musculo-squelettiques. Le baume du tigre « blanc » est efficace pour lutter contre les refroidissements hivernaux, diminuer les maux de tête légers, apaiser les piqûres d’insectes…. Pour ma part, dans la version « faite-maison », j’utilise le baume rouge également à la place du baume blanc.

Composition du baume rouge : huile essentielle de menthe, menthol, camphre, huile essentielle de cajeput, huile essentielle de clou de girofle, huile essentielle de cannelle de chine
Composition du baume blanc : huile essentielle de menthe, menthol, camphre, huile essentielle de cajeput, huile essentielle de clou de girofle.
Equilibre du Yin et du Yang: le camphre et les huiles essentielles de clou de girofle et de cannelle « réchauffent » tandis que le menthol et l’huile essentielle de cajeput « rafraichissent »

Baume du tigre rouge revisité – Pour un petit pot de 30g

Cette recette de baume du tigre contient 10% d’Huiles Essentielles. (He = Huiles essentielles)

– 15% soit 4,5g de cire d’abeille – support – filmogène, protecteur, durcisseur
– 25% soit 7,5g de beurre de karité – support – adoucissant, nourrissant, protecteur, durcisseur
– 50% soit 15g de macérat huileux d’arnica – support – anti-inflammatoire, antalgique, anti-ecchymose
– 2% soit 0,6g d’He de Menthe poivrée – pour remplacer le menthol – antalgique, antiprurigineuse, anesthésique, rafraîchissante, décongestionnante, bactéricide, fongicide
– 3% soit 0,9g d’He de Romarin à camphre – pour remplacer le camphre – tonique général, décontracturant neuromusculaire, mucolytique, active la circulation
– 1,5% soit 0,45g d’He de Cajeput – protecteur cutané, antalgique, expectorant, antiseptique
– 1,5% soit 0,45g d’He d’Eucalyptus radié – immunomodulant, antiviral, expectorant, décongestionnant nasal, répulsif d’insectes
– 1% soit 0,3g d’He de Gaulthérie – antalgique, anti-inflammatoire, relaxant des muscles
– 0,5% soit 0,15g d’He de Clou de girofle – anti-infectieux et antibactérien, cautérisant cutané, antiseptique, anesthésiant
– 0,5% soit 0,15g d’He de Cannelle écorce – parasiticide, antibactérien, antiviral, insecticide

Préparation

1° Nettoyer et désinfecter le matériel, les ustensiles, le plan de travail et les mains.
2° Peser la cire d’abeille et le beurre de karité à l’aide d’une balance de précision et les faire fondre au bain-marie
3° Dans un deuxième bol en inox, peser le macérat d’arnica.
4° Peser les huiles essentielles. Réserver.
5° Lorsque la cire et le beurre sont bien fondus, les ajouter à l’huile d’arnica, hors du feu. Homogénéiser.
6° Ajouter les huiles essentielles à la préparation pas trop chaude et de nouveau bien homogénéiser.
7° Verser le tout dans des petits pots préalablement stérilisés et laisser durcir.

***********************

Odeur, Couleur, Aspect : Baume souple, agréable à appliquer, ne laisse pas de sensation de gras. Très légèrement granuleux avec le beurre de karité non raffiné.

Utilisation : Usage externe. En cas de refroidissement: chauffer et appliquer une petite noisette de baume du tigre revisité sur le thorax et sur le haut du dos, 3 fois par jour. On peut également ajouter un peu de produit en haut du nez et/ ou sur les sinus (ne pas se rapprocher trop près des yeux et des muqueuses) en cas de rhume avéré. Pour préparer muscles et articulations: chauffer et appliquer le produit sur les parties corporelles sollicitées. Pour lutter contre les maux de tête: chauffer et appliquer une petite noisette du baume sur les tempes, en massages circulaires. Pour apaiser une piqûre d’insecte: chauffer et appliquer une petite noisette du produit localement sur les piqûres.

Stabilité : conservation 6 mois

Contre-indications : Ne pas utiliser sur les femmes enceintes ou allaitantes, ainsi que les jeunes enfants! Ne pas recouvrir d’un bandage, ne pas appliquer sur les muqueuses, dans les yeux ou sur une peau lésée. Ne pas ingérer. Faire un test dans le pli du coude et arrêter l’application si une sensation de picotement, de brûlure ou autre désagrément apparaissent.
Et voilà!

Mais on trouve déjà ces préparations faites en pharmacie il me semble? Sont elles identiques ? Beaucoup de baumes du tigre (même en pharmacie) sont fabriqués à partir de pétrole…. entre autre.
Le baume du tigre doit toujours être appliqué localement, comme toutes les préparations avec de forts pourcentages en HE.
Pour le menthol et le camphre, ils font partie de la recette originale du baume du tigre, ils sont ici remplacés par le romarin à camphre et la menthe poivrée. Néanmoins, la menthe poivrée n’a pas le même effet réfrigérant que le menthol. Et effectivement, ce baume fait- maison ne contient pas de dérivés pétrolifères !

Admin
Admin

Messages : 340
Date d'inscription : 11/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://sphere-celeste.positiforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum