6 choses à savoir sur l'éducation non-violente, ou plutôt l'éducation bienveillante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

6 choses à savoir sur l'éducation non-violente, ou plutôt l'éducation bienveillante

Message par Admin le Sam 26 Juil - 19:38

6 CHOSES A SAVOIR SUR L'EDUCATION NON VIOLENTE, ou plutot bienveillante pour rester positif

"Alors OK!
- Je ne dois pas crier
- Je ne dois pas donner de fessées
- Je ne dois ni punir, ni récompenser

Mais... JE FAIS COMMENT ALORS?!!!!"

L'éducation bienveillante (sans violence, respectueuse... appelez là comme vous le souhaitez!) nous cache bien des mystères. Voici 6 choses à savoir:

1. CE N'EST PAS ETRE LAXISTE!

Très (trop) souvent le fait de ne pas crier, punir, donner des fessées sont considérés comme laisser tout faire à son enfant.
Quand on parle de communication non-violente, beaucoup de personnes pense à "enfant roi", "éducation permissive". "Pas de fessée" serait donc synonyme de "pas d'éducation"?
Vos limites et vos règles seront les mêmes, mais votre façon de communiquer sera différente. La fessée et les punitions seront remplacées par de l'écoute, de l'échange, de la réparation de "bêtises"... La parole douce remplacera la dureté des mains.

Être bienveillant, c'est dire les choses de façon respectueuse pour ainsi apporter confiance en soi, autonomie... Oui, nous pouvons remplacer la fessée et les punitions par de la communication. Oui, l'enfant aura les mêmes limites.


2. LA COMMUNICATION NON VIOLENTE NE S'INVENTE PAS
La pratique de la CNV demande quelques apprentissages, comme la connaissance d'une nouvelle langue. Devenir bilingue CNV ne se fait pas du jour au lendemain, laissez-vous du temps de maîtriser les outils de cette nouvelle langue.

"La communication non violente est un langage qui réclame de notre part la capacité à nous exprimer à tout moment à partir de notre coeur"
Marshall B. Rosenberg

Remplacez les habitudes peut s'avèrer compliqué et sans connaissance des techniques sur la communication non violente, vous aurez beaucoup plus de difficultés pour accompagner au mieux votre enfant.

3. ELLE N'EMPECHE PAS LES CRISES, FRUSTRATIONS...
Ce n'est pas parce que vous avez choisi la communication non violente que tout va rouler, les deux doigts dans le nez! Ça serait trop simple et en même pas très rassurant.
La crise du terrible two (phase du "non" autour des deux ans) ou encore la crise d'adolescence... sont des phases nécessaires pour la construction de votre enfant. Souvenez-vous du billet sur les 4 phases de l'autonomie (vous pouvez le relire ici)
Ces phases de développement seront présentent mais atténuées. En effet, la communication non violente, vous permettra d'accompagner chaque phase en douceur pour ainsi accompagner avec respect votre enfant vers la prochaine étape et vers l'interdépendance.

4. LA COMMUNICATION NON VIOLENTE C'EST "SE CONNAÎTRE"
Comment écouter son enfant si vous ne vous connaissez pas vous même? Comment accompagner des colères, des tristesses, des frustrations... si vous n'avez pas à gérer vos propres émotions?

"La CNV nous donne des clés pour descendre plus profondément en nous-mêmes et découvrir ce qui est vivant et vital en nous. Elle nous enseigne que tous nos actes sont l'expression de besoins que nous cherchons à satisfaire, comme tous les autres êtres humains.
Elle nous apprend à développer un vocabulaire des sentiments et des besoins qui aide à exprimer plus clairement ce qui se passe en nous à chaque instant."
Marshall B. Rosenberg

Prenez le temps de comprendre ce qui se passe en vous pour ainsi accompagner au mieux votre enfant dans ses propres émotions et sentiments.

5. PRENEZ SOIN DE VOUS

"Prendre le temps de vous régénérer, de vous détendre, de profiter du calme qui accompagne l’absence de cris, de disputes et de responsabilités parentales est ABSOLUMENT essentiel à votre équilibre personnel. "
Violaine GUERITAULT

Comment pouvez-vous prendre soin des autres si vous ne prenez pas soin de vous?
"Je n'ai pas le temps!" Il n'est pas question de durée, il ne s'agit pas de profiter d'une soirée ou d'un week-end.
Prendre du temps pour soi, c'est tous les jours, à n'importe quel moment.
Savez vous que 3 respirations profondes apportent énormément de bénéfices, seulement 3! Vous avez bien le temps de respirer profondément 3 fois, régulièrement dans la journée?
Savez-vous également que 20 minutes de méditation équivaut à 2h de sommeil récupérateur? 20 minutes pour vous pendant la sieste des enfants.
Ces petits moments pour vous, vous apporteront beaucoup d'energie et donc de patience et de capacité d'écoute et d'accompagnement.

6. SOYEZ INDULGENT
L'angoisse de mal faire, commettre des erreurs... sont des sources de stress importants et demandent donc énormément d'energie.
Réduisez vos objectifs et visées des choses plus réalistes.
Accueillez les erreurs avec moins de culpabilité. Nous apprenons de nos erreurs et avec le temps nous prenons de plus en plus de confiance en nous.

"Je dis souvent aux parents avec lesquels je travaille que c'est un véritable enfer que d'avoir des enfants et de croire qu'il existe des parents parfaits. Si, à chaque fois que nous sommes moins que parfaits, nous nous faisons des reproches, nos enfants n'en retireront aucun bénéfice. Je propose donc d'essayer non pas d'être des parents parfaits, mais de devenir des parents de moins en moins stupides, en tirant les enseignements nécessaires à chacune des occasions où nous arrivons pas à donner à nos enfants la compréhension dont ils ont besoin, où nous ne parvenons pas à nous exprimer avec honnêteté." Marshall B. Rosenberg


6-choses-à-savoir



Admin
Admin

Messages : 340
Date d'inscription : 11/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://sphere-celeste.positiforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum